Home / Newsroom / General Press Releases / 2022 /

La progression des paiements numériques se poursuit

La progression des paiements numériques se poursuit

Les paiements numériques[1] ont la cote en Belgique. De plus en plus de personnes délaissent en effet les pièces et billets au profit de leur carte de paiement ou smartphone. C'est ce qui ressort du dernier Baromètre des Paiements Numériques[2], une étude menée par la Vrije Universiteit Brussel pour le compte des partenaires Febelfin, Bancontact Payconiq Company, Mastercard, Visa et Worldline. A partir du 1er juillet, les Belges pourront par ailleurs profiter pleinement de leurs moyens de paiements numériques : ceux-ci seront acceptés partout en Belgique. Cette date est donc l’occasion pour les partenaires de mettre à nouveau à l’honneur le Digital Payment Day, une journée consacrée aux paiements numériques.

 

  • 84 % des Belges préfèrent les paiements numériques.
  • Les paiements par carte sans contact ont continué leur progression à la suite de la pandémie et sont désormais le moyen de paiement préféré des Belges.
  • En 2022, 74 % des Belges ont payé au moins une fois avec une carte sans contact dans un magasin physique, contre 47 % avant la crise du coronavirus (avant mars 2020).
  • Les Belges se disent de plus en plus à l’aise avec le paiement mobile via un code QR.
  • Le nombre de Belges ayant payé avec un paiement mobile (code QR ou objets connectés[3]) au moins une fois dans un magasin physique a lui aussi augmenté: 4 Belges sur 10 l’utilisent en 2022 contre 3 Belges sur 10 avant la crise du coronavirus.
  • L’utilisation du cash reste significativement plus basse comparée à avant la pandémie.
  • 90 % des Belges font des paiements en ligne et utilisent généralement leur carte de débit pour ce faire. La carte de crédit est principalement utilisée pour les plus grands montants. Quant aux applications mobiles, 1 Belge sur 5 les utilise pour payer sur Internet.
  • A partir du 1er juillet, les consommateurs pourront payer de manière numérique dans tous les magasins et professions libérales en Belgique.
  • Cette date est l’occasion de mettre à nouveau à l’honneur le Digital Payment Day, une journée consacrée aux paiements numériques.

 

Les paiements par carte sans contact : un succès qui se confirme

Depuis la crise du coronavirus, les Belges ont adapté leur comportement de paiement et se sont tournés de plus en plus vers le numérique. Un mode de paiement a été particulièrement plébiscité : le paiement par carte sans contact. Celui-ci a continué sa progression et est désormais ancré dans les habitudes des Belges. En effet, presque trois-quarts des Belges (74%) ont déjà payé au moins une fois avec une carte sans contact dans un magasin physique, contre 47 % seulement avant la pandémie. Près de trois quarts des Belges indiquent également être à l’aise avec le paiement par carte sans contact contre 43 % avant la crise du coronavirus.

Si les paiements par carte sans contact sont devenus incontournables pour la majorité de la population, les groupes des 35-44 ans et des 55-64 ans sortent particulièrement du lot : 81 % d’entre eux ont déjà payé au moins une fois sans contact. 

Par ailleurs, le paiement par carte sans contact est devenu le moyen de paiement préféré des Belges, toutes méthodes confondues :  40 % d’entre eux affirment que parmi toutes les formes de paiement proposées, ils choisiraient le paiement par carte sans contact.

Quant à savoir si la tendance se confirmera dans le futur, il semblerait que les paiements par carte sans contact ont de beaux jours devant eux : 71 % des personnes qui n’ont pas encore adopté ce moyen de paiement considèrent l’utiliser à l’avenir.

 

4 Belges sur 10 utilisent le paiement mobile

Le nombre de Belges ayant réalisé un paiement mobile au moins une fois dans un magasin physique a augmenté: 4 Belges sur 10 l’utilisent en 2022 contre 3 Belges sur 10 avant la crise du coronavirus. Si l’on réalise une distinction entre les possibilités de paiements mobiles, 33 % des Belges indiquent avoir déjà payé via un code QR dans un magasin et 21 % via un objet connecté.

Si on se concentre plus particulièrement sur le paiement mobile avec code QR, les Belges se disent de plus en plus à l’aise avec celui-ci: 42% d’entre eux l’affirment contre 34% en 2021. Les paiements mobiles par code QR dans les magasins physiques sont surtout plus populaires parmi les groupes d'âge inférieurs : 44 % des 16-24 ans et des 25-34 ont déjà payé par ce biais et cela monte jusqu’à 48 % pour les 35-44 ans.

Quant aux paiements mobiles avec un objet connecté, ils sont essentiellement boostés par les 16-24 ans : 46 % d’entre eux déclarent en effet avoir déjà réalisé un achat de cette manière.

Chez les 16-24 ans, le paiement mobile est même devenu le moyen de paiement préféré (27 %).

Enfin, l’utilisation des paiements mobiles devrait connaitre à l’avenir une courbe ascendante : près de la moitié des Belges (47 %) qui ne se sont pas encore approprié les paiements mobiles envisagent de le faire dans le futur. 

 

Le cash perd du terrain au profit des paiements numériques

D’après les résultats de l’enquête, 84 % des Belges préfèrent les paiements numériques.

Malgré un léger rebond du cash après la fin des restrictions sanitaires, son utilisation continue de diminuer au fil des années. Avant la pandémie, 72 % des Belges mentionnaient, par exemple, avoir utilisé du cash pour payer leurs achats durant une semaine donnée contre 59 % actuellement.

Cela s’explique entre autres par le fait que de moins en moins de Belges gardent du cash sur eux. En effet, en moyenne, les Belges ont désormais 55 euros dans leur poche, contre 61 euros avant la crise du coronavirus. Par ailleurs, 6 % des Belges n’ont jamais d’argent liquide sur eux et 40 % n’ont pas plus de 20 euros dans leur portefeuille.

 

Les achats en ligne restent stables

L’appétit des Belges pour les achats en ligne ne diminue pas. Ainsi, 90 % des Belges indiquent avoir déjà fait des achats sur internet. De manière générale, ils utilisent le plus souvent la carte de débit pour ce faire, qu’importe le montant d’achat. Les cartes de crédit sont toutefois plus populaires pour les montants plus élevés. Les applications mobiles sont aussi un moyen privilégié pour effectuer ses paiements en ligne : environ 1 Belge sur 5 les utilise pour payer sur Internet.

 

Le 1er juillet : Digital Payment Day

Dès le 1er juillet 2022, les consommateurs auront la possibilité de payer de manière numérique partout dans le pays. Cela fait suite à la nouvelle loi qui généralise les paiements numériques dans tous les commerces et professions libérales. Les consommateurs ont donc désormais le choix : soit payer avec un moyen de paiement numérique, soit payer en cash.

Cette nouvelle loi fait écho au changement de comportement des consommateurs et offre aux commerçants la possibilité de mieux répondre aux attentes de leurs clients. En effet, 1 Belge sur 10 a déjà quitté un commerce où il n’était pas possible de payer de manière numérique.

La date du 1er juillet est donc l’occasion de mettre à nouveau à l’honneur le Digital Payment Day. Cette « journée des paiements numériques » est une initiative des partenaires Febelfin, Bancontact Payconiq Company, Mastercard, Visa et Worldline. Celle-ci vise à encourager les consommateurs à payer leurs achats de manière numérique, par carte, smartphone, montre ou autre objet connecté.

Les paiements numériques aident également les commerçants à éviter la pénurie de pièces de 5 et 10 cents. En effet, la guerre en Ukraine entraine une pénurie des matières premières, ce qui rend plus difficile l’émission de ces pièces.

 

A propos du Baromètre des Paiements Numériques

Le Baromètre des Paiements Numériques est une compilation des résultats d’une enquête menée par la Vrije Universiteit Brussel sur les tendances de paiement en Belgique. Cette recherche a été menée au sein du département d'économie appliquée par le professeur Dr. Leo Van Hove, professeur d'économie monétaire et la Dr. Ellen Van Droogenbroeck, chercheuse postdoctorale et professeure invitée. Au cours du mois de mars de cette année, un échantillon représentatif de 1.115 Belges a été interrogé en ligne et par téléphone sur ses habitudes et préférences en matière de paiement. Les résultats permettent de mettre en lumière les comportements des Belges en matière de paiement et de retracer l'évolution des paiements numériques. Le Baromètre s’inscrit dans le cadre d’initiatives visant à promouvoir ces derniers. Il a été lancé en 2020 et les premiers résultats ont été publiés en 2021.

 

Quote

 « L'année dernière, ce n'était encore qu’une supposition, mais avec la nouvelle édition de notre Baromètre, c’est désormais une certitude : la crise du corona a eu un impact durable sur le comportement des Belges en matière de paiement. Les espèces ont connu, comme on pouvait s'y attendre, un certain rebond à la réouverture de secteurs brassant pas mal d’argent liquide, comme l'horeca. Mais la popularité des paiements par carte sans contact, notamment, et dans une moindre mesure des paiements mobiles, continue de croître. Pour ne citer qu'un exemple : 40% du groupe des 55-64 ans avaient déjà payé sans contact avant l’arrivée du corona; l'an dernier, ce chiffre est passé à 64%, et cette année, à 81%. La progression des paiements mobiles est bien entendu surtout liée aux catégories d'âge les plus jeunes. »

Leo Van Hove et Ellen Van Droogenbroeck

 

[1] Nous entendons par « paiements numériques » les paiements par carte et les paiements mobiles.

[2] Pour plus d’informations, voir la fin de ce communiqué de presse.

[3] Smartphone, smartwatch…