Worldline a déjà traité plus d’un milliard de paiements électroniques en Belgique au premier semestre 2019
Home / Newsroom / General Press Releases / 2019 /

Worldline a déjà traité plus d’un milliard de paiements électroniques en Belgique au premier semestre 2019

Worldline a déjà traité plus d’un milliard de paiements électroniques en Belgique au premier semestre 2019

Chiffres clés du marché en Belgique :

  • Développement de l’innovation dans les paiements : déjà plus de 36 millions de paiements sans contact en 2019 (+284 % entre mai 2018 et mai 2019)
  • Accompagnement de la forte croissance des achats sur internet : 30 % de paiements en ligne en plus par rapport à 2018 [1]
  • Evolution des usages : la carte et le smartphone s’imposent comme moyens de paiement privilégiés pour les montants jusqu’à 5 euros (+18 % en 2019 vs 2018 )[2]

 

Bruxelles, le 18 juin 2019 — Les Belges paient de plus en plus leurs achats par voie électronique. Au premier semestre 2019, Worldline, leader européen des services de paiement et de transactions, a déjà traité plus d’1 milliard de paiements électroniques, soit une augmentation de 12 % par rapport à la même période en 2018. Concernant les achats en ligne, les chiffres sont éloquents : le nombre de transactions en ligne a augmenté cette année de 30 % pour atteindre 105 millions de paiements électroniques au premier semestre[1], contre 80 millions l’an dernier sur la même période. Au-delà du commerce électronique, les innovations du secteur ont la cote auprès du grand public, avec l’adoption des paiements sans contact et le paiement électronique d’achats de petits montants.

L’ensemble de l’écosystème du paiement européen et mondial connaît des changements considérables : arrivée de nouveaux entrants, consolidation en cours. Au cœur de cet environnement, la taille, la stabilité et la sécurité sont clés, et dans ce contexte, Worldline continue de renforcer sa position de leader européen. Worldline dispose d’une présence de premier plan dans la nouvelle génération des services de paiement, grâce à une innovation permanente. Cette année, Worldline a ainsi lancé One Commerce Hub - solution permettant aux commerçants d’offrir à leurs clients consommateurs une expérience omnicanale unifiée – et le YUMI, une solution de paiement novatrice qui offre de nouvelles opportunités d’interaction entre les commerçants et leurs clients en combinant le commerce physique et en ligne. Le YUMI vient de remporter le prix international Red Dot du « Red Dot Award : Product Design 2019 », pour le caractère révolutionnaire de son design et son expérience utilisateur extrêmement individualisée et confortable. 

Dans cet environnement où les usages et les évolutions en matière de paiement se font à grande vitesse, le marché des paiements en Belgique se caractérise en 2019 par : 

  • La forte augmentation des achats en ligne
  • Le développement du paiement sans contact
  • La généralisation progressive des paiements de petits montants par carte ou smartphone

 

Tendance 1 : une part de plus en plus importante de l’expérience omnicanale : forte augmentation des achats en ligne
Si les Belges apprécient toujours autant de faire leurs achats en point de vente, ils les complètent de plus en plus par des achats en ligne. Ainsi, un paiement sur 10 est effectué aujourd’hui en ligne. « Cette année, Worldline a déjà traité plus de 105 millions de transactions en ligne[1], soit une augmentation de 30 % par rapport à la même période l’an dernier », dit Vincent Roland, CEO Worldline Belgique et Directeur Général Services aux Commerçants Worldline Groupe. Au total, Worldline a déjà enregistré plus d'un milliard de paiements électroniques. « Les consommateurs font leurs achats aussi bien en point de vente que sur le net. L'augmentation de 30 % des transactions en ligne montre combien il est important que les commerçants diversifient l’expérience d’achat de leurs clients en les accompagnant, tant dans le monde physique que virtuel », déclare Vincent Roland. Les périodes de soldes confirment également cette tendance : durant les soldes d’hiver de 2018, les Belges ont payé en ligne à 15,8 millions de reprises. Cette année, on compte 20 millions de transactions en ligne, soit une augmentation de 27 %. La dernière période de soldes a représenté 184,5 millions de paiements électroniques au total, soit une augmentation de 14 % par rapport à 2018.

Worldline anticipe que le futur sera dominé par un commerce omnicanal, qui accompagne les clients, augmente la fréquentation des magasins, améliore l’expérience utilisateur et la fidélité client. Worldline a lancé cette année sa solution One Commerce Hub qui permet aux commerçants d’unifier leurs moyens de paiement multicanaux et d’intégrer le paiement dans le parcours clients sans couture. Elle permet aux commerçants de réduire leurs coûts de transaction et de transformer l’expérience de leurs clients. 

Tendance 2 : le développement du paiement sans contact  
2018 est l’année qui voit l’essor du paiement sans contact en Belgique. 2019 est celle de son explosion ; Au 31 mai 2019, Worldline avait déjà enregistré 36 millions de paiement sans contact, ce qui représente le même nombre de paiements sans contact sur toute l’année 2018 et 7 % de tous les paiements électroniques dans le pays en ce début d’année. A noter que 91 % de l’ensemble des paiements sans contact via Bancontact portent sur un montant inférieur à 25 euros[5].

« Tout comme dans d’autres pays européens, nous constatons que les paiements sans contact s’imposent en Belgique. Dans la mesure où ce mode de paiement est rapide, sûr et simple, nous nous attendons à ce que les titulaires de cartes continuent de l’adopter massivement en 2019 », déclare Vincent Roland. 

Tendance 3 : de plus en plus de petits montants payés par carte ou smartphone
S’il était jusqu’il y a peu impensable de payer un pain ou son journal par voie électronique, la tendance aujourd’hui est clairement de payer tout type d’achat par carte ou smartphone, y compris ceux dont les montants sont inférieurs à 10 euros. La popularité grandissante des transactions électroniques pour les petits montants se confirme ainsi d’année en année.

Au premier semestre 2019, Worldline a déjà enregistré une hausse de 13 % des montants électroniques jusqu’à 10 euros par rapport à la même période en 2018. Pour les montants jusqu’à 5 euros, l’entreprise a même enregistré une hausse de 18 %. « L’augmentation la plus notable se situe dans le secteur du commerce de détail. Celui-ci a traité en 2019 30 % de transactions électroniques jusqu’à 5 euros en plus par rapport au premier semestre 2018 ».

« Ces chiffres donnent une idée de la digitalisation croissante  de la société. Le paiement électronique devient une évidence, de par sa facilité et sa sécurité d’abord, mais également de par l’innovation et la multitude d’opportunités qu’il offre », conclut Vincent Roland.

 

Dossier de référence pour la rencontre de presse et démos de paiement 18 juin 2019

Worldline leader du marché européen dans le secteur des services de paiement et transactionnels

Worldline est le leader européen dans le secteur des services de paiement et de transactions, qui combine une approche novatrice et pionnière avec des paiements sécurisés et des services transactionnels couvrant l’ensemble de la chaîne de valeur des paiements.

Grâce à son histoire riche en innovations et à sa croissance, Worldline est devenue une entreprise paneuropéenne d’envergure mondiale, offrant des solutions de nouvelle génération, omnicanales et de bout en bout pour les services marchands, les services financiers et les services de mobilité et e-transactionnels garantissant des transactions fluides dans plus de 30 pays.

La stratégie de Worldline, soutenue par une politique active de fusions-acquisitions, consiste à renforcer sa position de leader sur le marché européen des paiements, en fournissant des solutions de pointe à ses clients du monde entier, tout en veillant à ce que la confiance et la durabilité́ soient au cœur de toutes ses activités.

Worldline établit des partenariats à long terme avec ses clients, parmi lesquels des institutions financières, la grande distribution, des gouvernements, des entreprises de l’industrie du transport, des établissements de santé, des opérateurs de télécommunications et des sociétés de services publics.

Les capacités d’innovation de Worldline sont soutenues par la puissance et la fiabilité de ses plateformes, la sécurité de ses solutions, sa large couverture géographique et la qualité de ses services.

Worldline, c’est aujourd’hui plus de 11 000 personnes dans le monde entier et un chiffre d’affaires annuel estimé à plus de 2,3 milliards d’euros en 2019.

Worldline à l’avant-garde de la nouvelle ère des paiements

Worldline est un acteur incontournable et avant-gardiste dans la transformation des paiements. Worldline est  au cœur d’un écosystème en pleine mutation, du fait de l’apparition de nouvelles technologies combinée à  l’évolution des attentes et du comportement des consommateurs d’une part et de la règlementation d’autre part. Celle-ci qui devrait créer de nouvelles opportunités pour les acteurs des paiements (par exemple la directive DSP2). L’apparition de nouveaux acteurs tels que les Fintech, GAFA ou BATX vient aussi modifier l’environnement et challenger les acteurs existants.

Par ailleurs, la révolution digitale induit des changements dans les comportements des consommateurs, générant une croissance significative des paiements électroniques. Avec le développement du e-commerce et du m-commerce, ce phénomène devrait s’accélérer au fur et à mesure que les transactions électroniques remplacent les opérations réglées en espèces.

D’après le World Payments Report 2018, le nombre total des transactions électroniques dans l’Union européenne devrait croître globalement à un taux de croissance annuel moyen, ou TCAM (Compound Annual Growth Rate, ou CAGR) de 12,7 % entre 2016 et 2021. En Europe, bien qu’il s’agisse d’un marché mature, la croissance du TCAM est estimée à 6,8 %.

Les développements clés dans la technologie vont soutenir la croissance des paiements électroniques. On assiste ainsi au développement des paiements sans contact et des paiements instantanés. Par ailleurs, l’avenir sera dominé par l’omni-canal mais aussi par le commerce contextuel qui rend le consommateur engagé, le conduit au magasin et augmente sa fidélité. Dans sa forme la plus simple, le commerce contextuel vend aux consommateurs ce qu’ils veulent, quand ils le veulent et de la manière la plus fluide possible.

Une tendance majeure au sein du commerce contextuel est l’augmentation du commerce conversationnel – paiements initiés sur les réseaux sociaux, chatbots ou technologie vocale comme l’Assistant Google, Alexa d’Amazon ou Siri d’Apple. Avec des chatbots et des assistants vocaux qui font le lien entre les applications de messagerie et le commerce, un nombre croissant de consommateurs utilisent déjà ces services pour trouver et sélectionner des produits et services puis les payer. Ovum prédit qu’en 2020, 80% des marques utiliseront les chatbots pour interagir avec leurs clients.

S’appuyant sur des technologies en développement rapide comme le machine learning et le traitement automatique du langage naturel (Natural Language Processing), les robots vocaux deviennent de nouveaux moyens pour connecter le client au commerçant. Avec l’introduction de la reconnaissance biométrique vocale et de l’authentification, le rôle de la voix dans le commerce en ligne devrait être de plus en plus important.

Des technologies relevant autrefois de la science-fiction vont changer la manière de payer. De la biométrique à la blockchain en passant par les objets connectés (Internet of Things, ou IoT), Worldline est à l’avant-garde de cette nouvelle ère des paiements. La révolution actuelle des paiements est encore globalement concentrée sur l’interaction humaine. Chez Worldline, nous pensons que la nouvelle étape de développement du paiement en temps réel va toucher les objets connectés et l’intelligence artificielle.

A moyen terme, nous voyons une expansion du cadre actuel des paiements aux objets, leur permettant d’accéder aux comptes bancaires des consommateurs. Cela requerra évidemment leur permission, mais fondamentalement, cela arrivera sans intervention humaine. Le paiement sera déclenché soit par un appareil soit par une brique de logiciel d’Intelligence Artificielle.

Worldline est à la pointe de la R&D, s’associant avec des entreprises technologiques, des universités et des start-ups dans le but d’assurer la sécurité des données financières dans le monde connecté de demain. Afin d’assurer le même niveau de satisfaction et de sécurité qu’aujourd’hui, cette nouvelle ère nécessitera une réglementation très stricte et un développement plus approfondi des innovations pour l’authentification et la vérification intelligente, notamment pour la biométrique et la blockchain.

Les solutions de demain, à découvrir dès aujourd’hui

Le 18 juin 2019, Worldline a présenté une série de démos de paiement qui définiront l’expérience de paiement des consommateurs et des commerçants dès aujourd’hui et dans un avenir proche.

1) À domicile

Assistant bancaire numérique et expérience conversationnelle

À l’avenir, les consommateurs pourront gérer leurs affaires bancaires par le biais d’assistants bancaires numériques. Cette technologie permet aux clients de communiquer directement avec leur banque en s’adressant à un chat intégré et à un bot vocal sur les applications mobiles, les réseaux sociaux tels que Facebook Messenger et les enceintes intelligentes tels que Google Home ou Alexa. Plus récemment, KBC a lancé K'Ching, un chatbot pour les jeunes. Worldline expérimente d’ailleurs actuellement un assistant personnel visant à éduquer les enfants vis-à-vis de la valeur de l’argent (notamment en les aidant à financer des projets de manière 100 % digitale) et à leur permettre de recevoir leur argent de poche par voie électronique et non plus en cash.

Les assistants bancaires numériques permettront aux utilisateurs finaux de consulter leurs coordonnées bancaires rapidement et n’importe où, mais aussi de prendre rendez-vous avec leur banquier, d’effectuer des virements et, en cas d’urgence, de bloquer leur carte de crédit afin d’en configurer une nouvelle (numérique) sur une application mobile en un minimum de temps. Grâce à l’Instant Issuing de Worldline, la carte virtuelle est instantanément disponible et l’utilisateur peut continuer à effectuer des paiements par carte via son smartphone.

Johan Maes, responsable Architecture & Innovation, se félicite de cette évolution : « Grâce à cette technologie, vous n’avez besoin que d’un seul interlocuteur pour toutes vos questions et transactions bancaires. Un autre grand avantage des assistants bancaires numériques est que vous pouvez les appeler à tout moment et partout, à condition d’avoir votre smartphone à portée de main. En 2019, tout le monde est en ligne 24 heures sur 24, 7 jours sur 7. Avec cette innovation, il en va désormais de même pour la banque ».

2) En déplacement

Au parking

À l’avenir, les personnes qui gareront leur voiture dans un parking public payant n’auront plus besoin de prendre un ticket ni de faire la file pour payer leur stationnement. Il vous suffira d’associer vos coordonnées bancaires et votre plaque d’immatriculation à votre compte mobilité: la reconnaissance intelligente des plaques d’immatriculation et le terminal de paiement VALINA rendu compatible feront le reste. Les frais de stationnement seront ainsi automatiquement débités de votre compte à votre départ.

Transports en commun

Les navetteurs et voyageurs belges pourront bientôt réserver depuis leur voiture un parking et un trajet en transports publics grâce à Google Assistant. Les conducteurs peuvent demander oralement à l’assistant d’IA virtuel de contacter les services de réservation de stationnement tels que SpotHero, qui a déjà été entièrement déployé en Amérique. Pour les deux services, les navetteurs ne paient qu’une seule fois une facture limitée via Google Pay avec leur smartphone.

Guillaume Lefebvre, R&D Manager chez Worldline : « Les solutions eParking et autres solutions de mobilité affranchissent les consommateurs des tâches répétitives. Ils facilitent les déplacements tant privés qu’avec les transports en commun afin de changer les comportements liés à l’usage de la voiture dans les grandes villes. La « mobility as a service » rend aussi les opérations de paiement plus sûres, plus efficaces et plus transparentes ».

3) Shopping

Scannez, c’est payé !

Les clients pressés n’auront désormais plus à craindre de faire la queue à la caisse. Au fil de leurs achats ils scannent simplement les biens choisis avec leur mobile, pas besoin d’avoir téléchargé une quelconque application, le scan se fait simplement dans un no app eXperience. Deux options se présentent à eux à la fin de leurs achats : ils paient avec leur mobile via leur wallet enregistré ou sur un VALINA ou un YUMI placé sur une borne. Une fois le paiement effectué, le client reçoit le reçu de ses achats sur son mobile.

Transmission numérique d’informations par lumière invisible

La communication par la lumière invisible est une toute nouvelle technologie qui permet d’envoyer des informations numériques (de paiement) par la lumière vers un smartphone. Concrètement, le consommateur peut acheter les produits présentés sur un panneau d’affichage électronique en pointant simplement l’appareil photo de son smartphone vers ce panneau, même depuis une certaine distance. L’application mobile sur leur smartphone décode la transaction et le client n’a plus qu’à valider son paiement avec son code PIN ou son empreinte digitale.

Guillaume Lefebvre, Head of user experience chez Worldline : « En transférant les données de paiement entre les commerçants et les clients par la lumière, d’une manière invisible à l’œil nu, nous assurons à chacun d’entre eux un paiement rapide et aussi naturel qu’une prise en photo ».

Paiement interactif dans les magasins

Le YUMI est une nouvelle plateforme d’interaction conviviale, portable et multifonctionnelle utilisé par le consommateur et le vendeur en même temps. L’application "Sales Screen Mirroring" permet d’aller bien au-delà du simple paiement. Le client se voit présenter un écran interactif où il a accès à divers services, tels qu'un programme de fidélité électronique ou via lequel il peut choisir de soutenir une association caritative.

Pendant ce temps, le vendeur scanne les produits et le consommateur peut suivre ses achats à l'écran. Le paiement s'effectue par carte bancaire ou via l'application mobile. Lors du paiement via l'application, le consommateur n'a qu'à entrer son code PIN et il reçoit immédiatement une preuve de paiement électronique sur son smartphone.

Paiement en toute autonomie pour les malvoyants

Le YUMI peut aussi aider les malvoyants et les aveugles à payer en toute autonomie dans les commerces. Grâce à une mise à jour révolutionnaire, les personnes malvoyantes pourront bientôt payer en toute sécurité avec leur propre smartphone grâce au guidage vocal.

Que doivent-ils faire au juste ? Il leur suffit de suivre les étapes de l’assistant audio numérique de l’application mobile (une technologie fournie par VoiceOver pour iOS et Talkback pour Android) qui les guidera de A à Z dans la transaction. Après avoir saisi leur code PIN sur leur smartphone, ils reçoivent automatiquement une preuve de paiement électronique.

Hugues Brams, Head of Innovation, Study and Architecture chez Worldline : « La technologie est là pour simplifier la vie des gens. Dans un futur proche, les technologies de paiement et notre tablette YUMI nous permettront de faciliter la vie des malvoyants dans n’importe quelle situation de paiement ».

4) Au cinéma

Payer via un robot

Le robot Heasy est un concept interactif doté d’un terminal de paiement VALINA intégré qui peut aider les clients dans des endroits fort fréquentés, comme les salles de cinéma, à sélectionner un film, à trouver leur salle et à payer leur ticket de cinéma de manière électronique.

Guillaume Lefebvre, R&D Manager chez Worldline : « Les consommateurs veulent être servis plus rapidement et avec plus de précision, tant dans les commerces de détail que dans les lieux publics où le personnel est parfois débordé — pensez aux centres commerciaux et aux aéroports. Avec la technologie dont sont dotés des robots comme Heasy, nous nous assurons que les files d’attente diminuent et que les clients puissent obtenir des informations ou un ticket plus rapidement ».

Informations complémentaires

Service de presse de Worldline
02 727 68 22 - press-benelux@worldline.com

 

A propos de Worldline

Worldline [Euronext: WLN] est le leader du marché européen dans le secteur des services de paiement et de transaction. L’innovation étant au cœur de son ADN, les offres principales de Worldline incluent l’acquisition commerciale paneuropéenne et nationale pour les entreprises physiques ou en ligne, le traitement sécurisé des transactions de paiement pour les banques et les institutions financières, ainsi que des services transactionnels dans la billetterie électronique et pour les organismes publics nationaux. Grâce à une présence dans plus de 30 pays, Worldline est le partenaire de paiement de choix des commerçants, des banques, des opérateurs de transports publics, des agences gouvernementales et des entreprises industrielles, pour la fourniture de services numériques de pointe. Les activités de Worldline sont organisées autour de trois axes : les Services aux commerçants, les Services Financiers délivrés notamment par equensWorldline et la Mobilité & Services Web Transactionnels. Worldline emploie environ 11 000 personnes dans le monde et son chiffre d’affaires pro forma est estimé à environ 2,3 milliards d’euros par an. worldline.com. 

 

[1] Du 1er janvier au 31 mai 2019 inclus par rapport à la même période en 2018.

[2] Du 1er janvier au 31 mai 2019 inclus par rapport à la même période en 2018.

[3] Du 1er janvier au 31 mai 2019 inclus.

[4] Chiffres du 1er janvier au 31 mai 2019 inclus.

[5] Chiffres du 1er janvier au 31 mai 2019 inclus.