Home / Newsroom / General Press Releases / 2018 /

Le paiement sans contact : la tendance de 2018

Le paiement sans contact : la tendance de 2018

  • Worldline a enregistré plus de 4 millions de paiements sans contact en octobre 2018, soit sept fois plus qu’au cours de la même période l’an dernier.

  • Le paiement sans contact est surtout populaire pour les petits montants. En octobre 2018, 10 % de toutes les transactions Bancontact jusqu’à 5 euros étaient sans contact.

  • Les commerçants belges encouragent dès aujourd’hui les consommateurs à payer leurs achats de Noël et de fin d’année sans contact en magasin.

 

Bruxelles, le 6 décembre 2018. Le paiement sans contact est LA tendance 2018. Telle est la conclusion tirée par Worldline (Euronext : WLN), leader européen dans le secteur des paiements et services transactionnels, au regard des chiffres relatifs aux transactions électroniques. Et pour cause : le nombre de paiements sans contact a été plus que multiplié par sept en un an. En octobre 2017, le Belge a payé près de 600.000 fois sans contact avec sa carte Bancontact ou son smartphone ; en octobre 2018, on a dénombré plus de 4 millions de paiements sans contact. À l’approche des fêtes de fin d’année, Worldline et les principaux schémas de paiement ont décidé d’encourager le consommateur à régler ses achats de Noël sans contact. C’est rapide, simple et sûr.

L’an dernier, Worldline a traité plus de 2 milliards de transactions électroniques. Un record absolu. 

« Nous avons déjà dépassé ce chiffre aujourd’hui et nous attendons un pic des transactions aux alentours de Noël », explique Vincent Roland, CEO Worldline Belgique. 

Paiements sans contact : surtout populaires pour les petits montants

L’augmentation constante du nombre de paiements électroniques s’explique avant tout par le fait que le Belge choisit de plus en plus souvent de régler ses petits achats par voie électronique. Chez le boulanger, au café ou à la librairie : les consommateurs préfèrent aujourd’hui payer par carte ou avec leur smartphone. Les chiffres parlent d’eux-mêmes. Dans les commerces de proximité, le nombre de transactions électroniques jusqu’à 5 euros a augmenté de 42 % cette année[1]. Un record absolu.

« Nous évoluons vers une société sans cash dans laquelle les consommateurs utilisent leur carte ou leur smartphone pour régler n’importe quel montant », poursuit Vincent Roland.

La progression des paiements par carte pour les petits montants accélère à son tour l’évolution du paiement sans contact. En octobre 2018, 10 % de toutes les transactions Bancontact jusqu’à 5 euros ont été effectuées sans contact. Les cartes de crédit sont, elles aussi, de plus en plus populaires. Mastercard et Visa enregistrent chacune 8 % de paiements sans contact[1].

« Nous constatons que l’essor des paiements sans contact est plus marqué dans certains secteurs bien spécifiques : l’horeca, les magasins d’alimentation, le commerce de détail, l’enseignement et le secteur des loisirs et le milieu hospitalier. Ces secteurs totalisent ensemble 90 % des paiements sans contact enregistrés en octobre 2018. Dans l’horeca, près de 10 % de l’ensemble des paiements électroniques s’effectuent déjà sans contact », explique-t-on chez Worldline.

Comment payer sans contact ?

Notre pays compte déjà plus de 7 millions de cartes Bancontact sans contact - environ la moitié de l’ensemble des cartes - et ce nombre augmente chaque jour. Une carte permet de payer sans contact si elle est munie du symbole représentant 4 ondes. 

« Tous les terminaux que nous vendons aujourd’hui sont équipés de la technologie sans contact. 90 % des commerçants peuvent, en principe, accepter les paiements sans contact », précise Vincent Roland « Signalons aussi les applications qui permettent aux consommateurs de payer sans contact avec leur smartphone, notamment les applis Belfius ou Bancontact ». 

Pour payer, le consommateur doit juste passer sa carte ou son smartphone devant le terminal de paiement. Et il ne doit même pas entrer de code PIN pour des montants inférieurs à 25 euros.

« La plus remarquable innovation numérique dans l'univers du commerce de détail ces derniers mois est sans nul doute le paiement sans contact via Bancontact. De plus en plus de personnes possèdent une carte Bancontact sans contact et utilisent ce mode de paiement rapide, simple et sûr. Notre objectif est de continuer à développer et à stimuler ce genre d’innovations », explique Nathalie Vandepeute, CEO de Bancontact Payconiq Company.

Une campagne pour stimuler les paiements électroniques et sans contact

Worldline lance aujourd’hui, en collaboration avec les principaux schémas de paiement, une campagne auprès de 50 000 commerçants dans le but de stimuler les paiements électroniques. 

« Avec cette campagne, le commerçant remercie ses clients qui paient sans contact. Si tout le monde règle ses achats de fin d’année sans contact, nous réduirons considérablement le temps d’attente à la caisse », ajoute Vincent Roland.
« Nous sommes très heureux de collaborer avec Worldline pour développer l’utilisation des  paiements sans contact en Belgique. Chez Visa, nous visons à accélérer leur adoption à l’échelle mondiale, pour rendre les paiements digitaux plus rapides, plus simples et plus sécurisés. Pour cela, nous travaillons étroitement avec nos partenaires technologiques, institutions financières, commerçants et acteurs émergents afin de continuer à innover et répondre au mieux aux attentes et besoins des consommateurs », a déclaré Jean- Marie de Crayencour, Country Manager BeLux, Visa.
« UnionPay soutient la campagne de Worldline de manière à ce que les consommateurs non européens puissent, eux aussi, payer par voie électronique et sans contact dans les magasins belges et européens. Nous continuerons à étendre nos solutions de paiement innovantes vers l’Europe, telles que le paiement sans contact UnionPay QuickPass, afin de répondre aux besoins divers du consommateur », déclare Yang Shengliang, Deputy general manager chez UnionPay International Europe.
« L’essor des paiements électroniques et sans contact en Belgique est de bon augure », conclut Amy Parsons, Senior Vice President of Global Acceptance chez Discover®. « Nous sommes ravis de nous associer à Worldline pour présenter aux commerçants et aux consommateurs belges les avantages des nouveaux modes de paiement. »

 

Plus d’informations

Adriaan Snauwaert
Adriaan.snauwaert@ketchum.com
0497 70 23 46


À propos de Worldline

Worldline [Euronext: WLN] est le leader du marché européen dans le secteur des services de paiement et de transaction. L’innovation étant au cœur de son ADN, les offres principales de Worldline incluent l’acquisition commerciale paneuropéenne et nationale pour les entreprises physiques ou en ligne, le traitement sécurisé des transactions de paiement pour les banques et les institutions financières, ainsi que des services transactionnels dans la billetterie électronique et pour les organismes publics nationaux. Grâce à une présence dans plus de 30 pays, Worldline est le partenaire de paiement de choix des commerçants, des banques, des opérateurs de transports publics, des agences gouvernementales et des entreprises industrielles, pour la fourniture de services numériques de pointe. Les activités de Worldline sont organisées autour de trois axes : les Services aux commerçants, les Services Financiers délivrés notamment par equensWorldline et la Mobilité & Services Web Transactionnels. Worldline emploie environ 11 000 personnes dans le monde et son chiffre d’affaires pro forma est estimé à environ 2,3 milliards d’euros par an. Worldline est une société du groupe Atos. worldline.com.

 

[1] Chiffres jusqu’au 31 octobre 2018

[1] Basé sur les chiffres de Worldline.