Worldline a traité près de 2 milliards de paiements électroniques en Belgique en 2016

Previous press release

Worldline a traité près de 2 milliards de paiements électroniques en Belgique en 2016

Les paiements de petits montants par carte enregistrent une forte croissance de 28 %

Les transactions d’e-commerce augmentent de pas moins de 32 %

 

Bruxelles - le 4 mai 2017 – Worldline [Euronext : WLN], le leader européen du secteur des paiements et des transactions électroniques, publie aujourd’hui les chiffres des flux de paiement électroniques pour 2016 en Belgique. Au total, Worldline a traité 1,96 milliard de transactions de paiement électroniques[1]. Cela équivaut à une progression de près de 10 % par rapport à 2015 (1,8 milliard) et de 17 % par rapport à 2014 (1,7 milliard). La tendance est manifeste : l’utilisation des cartes se généralise et la Belgique évolue de plus en plus vers une société sans cash.

 

De nombreux records de nombre de transactions de paiement ont été battus en 2016. Peu avant Noël, Worldline a enregistré le nombre le plus élevé jamais enregistré de transactions par jour avec 8,4 millions de transactions traitées et un record de transactions à la minute avec un pic de 17.322 transactions par minute. Le paiement électronique pour les petits montants a réussi également une percée en Belgique, avec une hausse de 28 % des paiements électroniques pour les achats inférieurs à 5 euros dans les petits commerces – conséquence des baisses de prix spectaculaires que Worldline a introduites sur les tarifs Bancontact. Après l’instauration du nouveau tarif le 1er juin, le nombre de paiements électroniques pour les montants inférieurs à 5 euros a même fait un bond de 33 %. On notera également la forte progression du nombre de transaction d’e-commerce en 2016 : les Belges ont effectué 32 % de paiements en ligne de plus qu’en 2015.

 

La Belgique en bonne voie pour devenir une société sans cash

 

Nous payons donc de plus en plus par carte, qu’il s’agisse de cartes de débit ou de crédit. Bancontact reste incontestablement le moyen de paiement le plus populaire en Belgique, s’adjugeant 71 % de toutes les transactions traitées cette année. Il s’agit ici tant de transactions dans le magasin physique que de paiements en ligne via l’e-commerce. Le retrait d’argent au distributeur automatique stagne, tandis que le nombre de paiements électroniques en magasin progresse de 10 %. Ceci confirme la tendance selon laquelle le consommateur opte de plus en plus pour la commodité de la carte plutôt que pour le cash.

 

La croissance des paiements électroniques en 2016 s’est une nouvelle fois confirmée à la fin de l’année par de nouveaux records de transactions le vendredi 23 et le samedi 24 décembre. Le vendredi 23 décembre, c’est le record absolu du nombre de transactions traitées par jour qui est tombé avec 8.422.798 transactions effectuées, une augmentation de pas moins de 10 % par rapport au précédent record du 23 décembre 2015. Juste avant Noël, le record des pics de transactions par minute a été lui aussi battu à quatre reprises. Le record absolu a été atteint le 24 décembre à 11h42 avec 17.322 transactions par minute.

 

Hausse record des petits montants

 

Jamais par le passé les Belges n’avaient utilisé aussi souvent leur carte Bancontact pour de petits montants. En 2016, Worldline a enregistré une progression de 28 % des paiements électroniques de montants sous les 5 euros par rapport à 2015. Payer par carte chez le boulanger ou le boucher n’est donc plus du tout une exception à l’heure qu’il est. Les paiements de montants inférieurs à 10 euros représentent aujourd’hui 23 % de tous les paiements électroniques en Belgique. Les paiements sous les 5 euros représentent 9 % du total.

 

Cette forte progression est le résultat des baisses de prix spectaculaires pour les tarifs Bancontact que Worldline a instaurées le 1er juin 2016 en partenariat avec les banques belges pour les commerçants. Les paiements jusqu’à 5 euros sont devenus jusqu’à 60 % moins chers et ne coûtent aujourd’hui plus que 2 cents au commerçant, au lieu de 5 cents précédemment. Les tarifs des paiements entre 5 et 10 euros ont eux aussi été ramenés à 5 cents, soit une baisse de 30 %. Le lancement du nouveau tarif s’est accompagné d’une période promotionnelle spéciale de 4 mois (de juin à septembre 2016), durant laquelle toutes les transactions jusqu’à 5 euros étaient gratuites.

 

Le montant moyen d’une transaction électronique a dès lors légèrement diminué par rapport à l’année dernière. Pour une transaction Bancontact, il est passé à 42,3 euros contre 43,5 euros en 2015, et pour les cartes de crédit, à 82,2 euros contre 82,4 euros l’année précédente.

 

Les Belges achètent en ligne et mobile

La transformation numérique modifie le comportement d’achat des Belges. Worldline a enregistré en 2016 pas moins de 32 % de paiements en ligne en plus que l’année précédente. Ce qui frappe, c’est la forte hausse de 39,5 % des transactions en ligne par Bancontact. Le nombre de paiements en ligne à l’aide de cartes de crédit augmente quant à lui de +28,5 %. Le montant moyen d’un achat en ligne est passé à 76 euros en 2016 contre 81 euros en 2015.

 

Les achats en ligne représentent aujourd’hui 6 % du nombre total de transactions. Mais il est clair que ce segment gagne chaque année du terrain par rapport au nombre de paiements dans le point de vente physique. 

 

[1] Chiffre incluant les transactions de paiement par carte bancaire (Bancontact, Maestro, Visa, Mastercard, Union Pay, JCB etc.) en Belgique (pour les porteurs de cartes belges et les cartes émises à l’étranger) et à l’international (pour les cartes émises en Belgique) ; en point de vente et aux distributeurs automatiques de billets. 



Plus d’informations

Worldline Press Office : 02 727 68 22 – press-benelux@worldline.com



A propos de
Worldline

Worldline [Euronext : WLN] est le leader européen et un acteur mondial de référence dans le secteur des paiements et des services transactionnels. Worldline met en place des services nouvelle génération, permettant à ses clients d’offrir au consommateur final des solutions innovantes et fluides. Acteur clef du B2B2C, riche de plus de 40 ans d’expérience, Worldline sert et contribue au succès de toutes les entreprises et administrations, dans un marché en perpétuelle évolution. Worldline propose un Business Model unique et flexible, construit autour d’un portefeuille d’offres évolutif et global permettant une prise en charge end-to-end. Les activités de Worldline sont organisées autour de trois axes : Merchant Services & Terminals, Mobility & e-Transactional Services, Financial Processing & Software Licensing incluant equensWordline. Worldline emploie plus de 8 600 collaborateurs dans le monde entier et génère un chiffre d’affaires estimé à  environ 1,5 milliard d’euros sur une base annuelle. Worldline est une entreprise du Groupe Atos. worldline.com

 

Next press release

Nous contacter

Worldline
Communication
trans-1-px
  • Contactez Worldline
Notre site internet utilise des cookies. En poursuivant votre visite sur notre site, vous acceptez que nous utilisions des cookies. Ces derniers nous permettent
de comprendre comment notre site internet est utilisé. Nous pouvons ainsi mieux le configurer. Si vous refusez que nous utilisions des cookies, vous pouvez
bloquer leur utilisation en configurant votre navigateur tel qu’expliqué dans notre Politique Vie Privée
J'accepte Plus d'informations